Le grand jour est arrivé, vous venez d’acheter en copropriété et faites désormais partie du cercle très fermé des copropriétaires. Et certaines décisions se doivent d’être prises ; surtout si la copropriété est toute neuve. Parmi celles-ci, le choix d’un organisme professionnel de nettoyage industriel et de propreté chargé d’entretenir les parties communes de la copropriété.
Voici donc trois critères à prendre en compte pour être certains d’accorder votre confiance au bon prestataire et assurer l’entretien de la copropriété sur le long terme !

Le caractère multitâche.

Premier critère pour bien choisir votre prestataire d’entretien, celui de la multitâche. En effet, la maintenance d’une copropriété peut nécessiter divers travaux de petite et grande envergure. Comme par exemple le changement d’une ou de plusieurs ampoules, le rafraîchissement d’une moquette abîmée, l’entretien des parquets ou encore des faux-plafonds. En outre, des nécessités plus ponctuelles peuvent survenir telles que des travaux de peinture, de plomberie ou de menuiserie. Autant de corvées dont de nombreux copropriétaires se passeraient volontiers, mais qui sont pourtant essentielles à la vie en résidence ! Et qu’il faut donc confier à un professionnel de la maintenance. Par conséquent, avant de confier la maintenance de votre copropriété à un organisme, assurez-vous que celui-ci puisse subvenir aux besoins quotidiens de l’ensemble de la résidence et offrir à l’ensemble des copropriétaire un véritable gain de temps et de sérénité.

La réactivité.

De la même manière, il est important d’insister sur le devoir de réactivité. Cela parce que personne n’a envie de traverser un couloir sombre pendant des mois entiers simplement à cause d’une ampoule grillée ! Ou plus encore, de contempler un parquet rayé ou une moquette durablement tachée à chacun de ses allers et retours dans les parties communes. C’est pourquoi il est essentiel que le prestataire de maintenance de la copropriété soit apte à intervenir dans les plus brefs délais ! Assurément l’environnement influe sur l’humeur et il serait dommage que propriétaires et locataires soient impactés par un cadre délabré !

La capacité à fournir une maintenance d’envergure.

Enfin, il faut également se préparer à parer à des cas de maintenance plus exceptionnels mais extrêmement désagréables. L’on songera par exemple au nettoyage de fond qui devra être fait après un sinistre (inondations ou tremblement de terre notamment) ou à celui qui devra intervenir après la tenue d’un gros chantier. Bien que ces incidents soient fort heureusement rares, il est essentiel de savoir que le cas échéant, il sera possible d’agir avec diligence.

En somme, choisissez un prestataire sur lequel vous pourrez compter quelque que soient les besoins de la copropriété !

Cet article est une contribution libre rédigée par un auteur partenaire et non par la société elle-même.